Résumé du chapitre 12

Les communautés d’enfants sont-elles transposables aux « enfants inadaptés » ?

En 1949, à Charleroi, l’enfance vagabonde est à l’ordre du jour de la seconde conférence de la FICE. La question des bandes errantes et de leur délinquance est analysée pour la première fois comme un moyen de survie et un levier pédagogique, mais tous ne partagent pas la même manière de concevoir leur prise en charge. Ceux qui se sont spécialisés dans la délinquance et l’inadaptation juvéniles mènent une véritable fronde contre les méthodes utilisées au sein des républiques d’enfants. Ils affichent leur scepticisme devant l’artifice que peut représenter le selfgovernment réduit à un jeu de rôle, le coût et le luxe des installations et le caractère factice de cet apprentissage de responsabilités (juges, maires, banquiers) qui détonnent avec celles que les jeunes seront appelés à occuper plus tard (ouvriers, artisans). Ils sont paradoxalement rejoints dans leurs critiques par des partisans de la première heure. Par ailleurs les enfants victimes de la guerre ont grandi, les communautés sont appelées à se vider. Vont-elles fermer ou se reconvertir en accueillant d’autres publics qui sont devenus le problème du moment, ceux qu’on appelle les « inadaptés » ? La définition initiale des communautés d’enfants risque dès lors de se réduire à portion congrue ne laissant place qu’à une formule traditionnelle d’accueil familial en villages mais dont toute forme de participation des enfants est laissée de côté.

Archives 12

Notre parti pris dans la rédaction de l’ouvrage a été celui d’une écriture de l’histoire qui soit la plus narrative possible, sans trop de cassures de rythme, préférant aux notes de bas de page une présentation des documents d’archives dans leur intégralité d’où sont tirées les principales citations et que vous pouvez consulter ici dans leur version originale.

1) Pour consulter l’allocution du juge Jean Chazal au second congrès de la FICE organisé du 11 au 13 octobre 1949 à la Cité de l’enfance à Marcinelle près de Charleroi en Belgique, archives de l’Unesco, citée, pages 407-408, cliquer ici

2) Pour consulter l’intervention de Lucien Brams au second congrès de la FICE organisé du 11 au 13 octobre 1949 à la Cité de l’enfance à Marcinelle près de Charleroi en Belgique,, archives de l’Unesco, citée page 409, cliquer ici

3) Pour consulter les articles de Fernand Deligny publiés dans le Bulletin intérieur d’information du Comité d’étude et d’action pour la diminution du crime, n°55 de juillet-août 1944 et n°56 de septembre-décembre 1944,  cités page 409, cliquer ici

4) Pour consulter l’article de Fernand Deligny publié dans la revue Enfance n°5, tome 2, 1949. pp. 506-509,  cité pages 409-410, cliquer ici

5) Pour consulter l’article de Henri Joubrel publié dans la revue Rééducation, n°28, janvier 1951, cité pages 411-412, 414-415 et 425-426, cliquer ici

6) Pour consulter l’introduction de Henri Wallon dans la revue Enfance, n°5, tome 2, 1949. pp. 373-375, citée page 416, cliquer ici

7) Pour consulter l’article d’Alfred Brauner publié dans la revue Enfance,n°5, tome 2, 1949, pp. 414-423,  cité pages 416-417, cliquer ici

8) Pour consulter l’article de Daniel Goens publié dans la revue Rééducation n°21, de février 1950, cité pages 417-418, cliquer ici

9) Pour consulter la première version de la « Lettre à une grande personne » publiée par l’Unesco en 1949 dans l’ouvrage du photographe David Seymour (Chim), Enfants d’Europe, citée page 419, cliquer ici

10) Pour consulter la seconde version de la « Lettre à une grande personne » publiée par la revue Ufoval, n°13, février 1950, citée page 419, cliquer ici

11) Pour consulter l’entretien effectué avec Bernard Drzewieski dans la revue Ufoval, n°13, février 1950, cité pages 419 et 421, cliquer ici

12) Pour consulter l’article de Daniel Q.R. Mulock Houwer publié dans la revue Les Cahiers de l’enfance, n°107, septembre 1964, cité pages 430-431, cliquer ici

13) Pour consulter l’article de Daniel Q.R. Mulock Houwer publié dans la revue Tribune de l’enfance, n°44, juin-juillet 1967, cité pages 430-431, cliquer ici