Juliette PARY (née Julia Gourfinkel, 1903-1950)

Une militante kaléidoscope

par Samuel BOUSSION

 

Juliette Pary, s.d.
Archives Alliance israélite universelle, fonds Isaac Pougatch

Juliette Pary est un personnage complexe à saisir dans son ensemble alors même qu’elle paraît bien connue dans différents milieux. Elle est par exemple une figure importante des milieux de la traduction, notamment de l’allemand au français. Elle est également une journaliste majeure sous le Front populaire, ayant incarné en quelque sorte ce genre naissant qu’est le reportage dans les années 1930. Plus tard également, elle est un vecteur de la connaissance de la Palestine en France, qu’elle a suivie dans un ouvrage sur Israël de 1948. Et puis, comment ne pas voir en Juliette Pary un personnage important de l’histoire des colonies de vacances et des auberges de jeunesse, là aussi au temps du Front populaire ? Elle est encore largement connue aujourd’hui, semble-t-il, comme une figure de l’éducation nouvelle des années 1930-1940. Et puis pour nous, elle a également, au cœur de cette activité multiformes, joué un rôle majeur dans la diffusion du modèle des communautés d’enfants, à travers la formation de moniteurs de homes d’enfants au début des années 1940.
Continuer la lecture

Isaac POUGATCH (1897-1988)

Un pédagogue juif au service de l’éducation internationale

 par Samuel Boussion

 

Isaac Pougatch, années 1940
Archives Alliance israélite universelle, fonds Pougatch

Cet article est une version remaniée et enrichie de : Samuel Boussion, « La part suisse du pédagogue juif Isaac Pougatch. Une contribution à l’éducation internationale », Rémi Baudouï, Landry Charrier, Thomas Nicklas (dir.), L’émigration politique en Suisse au XXe siècle (1930-1990). Pratiques, réseaux, résonances, Reims, EPURE (Editions et Presses universitaires de Reims), coll. Etudes suisses, 2017.

Isaac Pougatch est né à Kiev, en Ukraine, en 1897. Sa famille vit alors dans le quartier de Podol. La région est pauvre et marquée par une ségrégation à l’égard des Juifs, dont une grande partie n’a pas le droit de travailler. La prime enfance d’Isaac est vécue entre la maison familiale et l’oratoire, sans trop s’éloigner du quartier juif. Son père, pour sa part, travaille sur des chantiers. Continuer la lecture